Ruineuses ruines

L’effondrement de la poutre du tunnel Viger est déjà assez choquant sans les récents développements, où on a appris que l’entrepreneur qui travaillait dans le tunnel, Laco Construction, a été condamné pour fraude fiscale. On ne parle pas ici d’un petit oubli mineur d’une seule malheureuse facture égarée, non. On parle d’un «participation à un stratagème de fausses factures utilisées pour réclamer illégalement des remboursements de taxe auxquels elle n’avait pas droit»; une tricherie érigée en système.

Comme si ce n’était pas suffisant, c’est cette même entreprise a été blâmée en 2009 pour la mort d’un de ses employés, tué sur un chantier. Des accidents, ça arrive, mais l’entreprise a toléré le recours «à des techniques de coffrage et de décoffrage déficientes lors de la construction des structures en béton».

Donc, résumons, une entreprise condamnée pour fraude fiscale et blâmée pour la mort d’un employé parce qu’elle tolère des techniques non conformes est tout de même engagée par le MTQ… mais pourquoi bout de ciârge! À cause de la politique du plus bas soumissionnaire, pardi!

Cette polique du plus bas soumissionnaire n’encourage que la médiocrité. Où coupe-t-on pour avoir le pris le plus bas? Dans la qualité, la quantité des matériaux, dans la surveillance, dans la conception. Bref, au Québec, on préfère s’acheter des souliers à 10$ chez Pitt Shoes quatre fois par année au lieu de se payer des souliers à 80$ chez Aldo qui vont nous durer 3 ans. Au bout du compte, on se ramasse collectivement à payer plus cher pour des cochonneries qui valent moins cher et qui durent moins longtemps.

En fait, la politique du plus bas soumissionnaire, c’est une forme de nivellement vers le bas. On nivelle tellement vers le bas que nos viaducs et nos tunnels suivent, et s’en vont vers le bas sous l’effet de la gravité.

Le plus triste dans cette situation – créée par des décennies de négligence, pas par un seul ministre – ce n’est pas son existence, c’est le fait que, collectivement, nous n’en n’apprendrons rien. Nous continuerons avec cette politique du plus bas soumissionnaire au lieu d’investir un peu plus au départ pour avoir de la qualité (et penser à intégrer un comité de contrôle de la qualité, de surveillance des travaux). Dans 40 ans, ça sera à recommencer, et on aura exactement les mêmes propos qu’aujourd’hui.

L’Histoire ne se répète pas, elle radote.

Publicités

Positivons!

Non, les positivons ne sont pas des nouvelles particules subatomiques découvertes dans le nouveau Grand collisonneur de hadron du CERN, mais bien l’impératif du verbe que je viens d’inventer, soit positiver.

Y’a assez de chiâlage partout sur le web, à la radio, et dans nos vies, que j’ai eu envie d’écrire quelque chose de positif pour faire ma part pour contrer le négativisme. (Contrer le négativisme = deux négatifs, donc, ça s’annule, ça fait un postif…)

J’aimerais remercier le commis de la SAQ sur Ste-Catherine Est en face du métro Beaudry pour sa suggestion. Une fille qui entre et qui pose comme question «avez-vous du vin blanc en carton», tu sais que c’est pas pour une grande soirée.

Il avait seulement du vin rouge en tetra-pack, mais il m’a conseillé de simplement transvider le contenu dans ma bouteille d’eau si je me faisais fouiller (j’allais à un concert de l’OSM dans un parc). Et il a même pensé à me proposer une bouteille avec un bouchon dévissable! En plus, c’était un petit mousseux, pas trop sucré, pas trop sec, un bon petit vin sans prétention à 10,80 $ la bouteille.

Cher commis anonyme, MERCI! Bon boulot!

Docu-sport

Je crois que j’écoute vraiment trop de documentaires. J’ai encore fait un rêve simili-docu, j’ai rêvé qu’il y avait eu une équipe de la LCF dans le nord des États-Unis, et qu’elle avait été rapatriée (bizarrement, je n’ai aucune idée de quelle ville canadienne a accueilli l’équipe étrangère).

Cette équipe avait connu suffisamment de succès pour accueillir la coupe Grey et jouer le match ultime à domicile. Il y avait une entrevue avec Marcel Aubut qui disait que, dans ce temps-là, les gens avaient peur d’aller assister aux matchs à l’étranger (le match était contre Québec?) mais que les gens avaient été reçus chaleureusement. Et il y avait une espèce de photo noir et blanc toute grainy avec des vieilles voitures dans le stationnement pour montrer que Peter Stasny était allé assister au match avec la populace. C’était une photo du derrière de sa voiture, avec celle d’un autre joueur dont je ne me souviens plus, avec son nom Peter Stasny écrit à la main tout croche avec une flèche vers la plaque d’immatriculation. C’était très amateur pour quelque chose qui passe «à la télé».

Bref, tout ça pour dire que je devrais peut-être me coucher suffisamment tôt pour ne pas écouter Au nom du sport avant de me coucher!

Ressemblance?

C’est probablement juste leur petit sourire coquin, et leurs cheveux foncés, mais je trouve une ressemblance entre Marc Denis (le remplaçant de Benoît Brunet) et Francisco Randez, l’animateur d’Aventuras Panama sur Évasion.

Marc Denis

Marc Denis

Francisco Randez

Francisco Randez

Le commentaire de fifille: En tout cas, les deux me donnent envie de regarder la télé!

Vieux métro!

Non, je ne parle pas de nos infrastructures vieillissantes qui risquent encore de nous péter dans les mains (avant de nous chi_r dans les mains!)

Je parle des stations de métro qui changent de nom. Quand mes parents parlent de descendre à Berri-de Montigny, ou quand je parle de descendre à Île Ste-Hélène. Au fait, c’est rendu quoi le nom de cette station? Jean-Drapeau? (on a aussi changé le nom du parc des îles…)

Moi, je descends à Guy, pas Guy-Concordia; je vais à Longueuil, pas Longueuil–Université-de-Sherbrooke. Pis ça fait vieux.

Merci du clin d’oeil!

J’ai un nouveau follower sur Twitter: @quiveutpartir

Bon, je sais que que le compte est plutôt promotionnel qu’interactif, mais j’aime le petit clin d’oeil que vient de m’adresser l’Univers! Et je répondrai à la questions «ben, heu, MOI!».

Chers phishing scammers…

Quand vous serez capables d’écrire un email sans faute, on vous prendra peut-être au sérieux…

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir, mettez vos lunettes soleil, sinon vous allez saigner des yeux!)