Archives de Catégorie: Tranche de vie pas de croûte

Positivons!

Non, les positivons ne sont pas des nouvelles particules subatomiques découvertes dans le nouveau Grand collisonneur de hadron du CERN, mais bien l’impératif du verbe que je viens d’inventer, soit positiver.

Y’a assez de chiâlage partout sur le web, à la radio, et dans nos vies, que j’ai eu envie d’écrire quelque chose de positif pour faire ma part pour contrer le négativisme. (Contrer le négativisme = deux négatifs, donc, ça s’annule, ça fait un postif…)

J’aimerais remercier le commis de la SAQ sur Ste-Catherine Est en face du métro Beaudry pour sa suggestion. Une fille qui entre et qui pose comme question «avez-vous du vin blanc en carton», tu sais que c’est pas pour une grande soirée.

Il avait seulement du vin rouge en tetra-pack, mais il m’a conseillé de simplement transvider le contenu dans ma bouteille d’eau si je me faisais fouiller (j’allais à un concert de l’OSM dans un parc). Et il a même pensé à me proposer une bouteille avec un bouchon dévissable! En plus, c’était un petit mousseux, pas trop sucré, pas trop sec, un bon petit vin sans prétention à 10,80 $ la bouteille.

Cher commis anonyme, MERCI! Bon boulot!

Docu-sport

Je crois que j’écoute vraiment trop de documentaires. J’ai encore fait un rêve simili-docu, j’ai rêvé qu’il y avait eu une équipe de la LCF dans le nord des États-Unis, et qu’elle avait été rapatriée (bizarrement, je n’ai aucune idée de quelle ville canadienne a accueilli l’équipe étrangère).

Cette équipe avait connu suffisamment de succès pour accueillir la coupe Grey et jouer le match ultime à domicile. Il y avait une entrevue avec Marcel Aubut qui disait que, dans ce temps-là, les gens avaient peur d’aller assister aux matchs à l’étranger (le match était contre Québec?) mais que les gens avaient été reçus chaleureusement. Et il y avait une espèce de photo noir et blanc toute grainy avec des vieilles voitures dans le stationnement pour montrer que Peter Stasny était allé assister au match avec la populace. C’était une photo du derrière de sa voiture, avec celle d’un autre joueur dont je ne me souviens plus, avec son nom Peter Stasny écrit à la main tout croche avec une flèche vers la plaque d’immatriculation. C’était très amateur pour quelque chose qui passe «à la télé».

Bref, tout ça pour dire que je devrais peut-être me coucher suffisamment tôt pour ne pas écouter Au nom du sport avant de me coucher!

Quelle nuit!

*sound effect et voix off de la série 24* Les événements suivants se sont produits entre 4h et 8h du matin le samedi 4 juin.

Je tiens à remercier le propriétaire du terrain de stationnement pas trop loin de chez nous, qui a décidé que 4h du matin, c’est une bonne heure pour demander à une niveleuse (ok, la fille est poche en noms de machines, c’était comme une gratte à neige, mais avec une pelle comme un chargeur en avant, c’était peut-être un chargeur – à moins que la machine s’appelle une chargeuse – anyways, une machine qui fait bip-bip-biiiip en reculant!) de venir étendre un voyage de gravier.

Rappelez-vous du bruit que la gratte fait en passant dans la rue. Maintenant, imaginez que c’est pas de la neige qu’elle tasse, c’est de la tite roche. On pense un peu à un moulin à poivre géant. Grrrrrrrrrccccchhhhhhh biip-biiiip-biiip grrrrrchhhhhhhhhh bip-bip-biiiiip ggggggggggggrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrccccccccchhhhhhhhhhhh.

À quatre heures du fucking matin.

Maaaaais, je me dis que c’est probablement ce qui a provoqué le rêve dans le milieu duquel je me suis réveillée le matin suivant (heu, genre 4 petites heures plus tard). J’ai rêvé à des zombies. (Ok, confession: j’aime vraiment pas les zombies! J’ai écouté les zombies au centre d’achats quand j’étais un peu trop jeune et impressionnable – malheureusement un seul de ces adjectifs s’applique encore – et j’ai eu vraiment peur; maintenant, je ne suis vraiment pas une fan de zombies, ni d’horreur en général.)

J’ai été chanceuse: mon rêve a pas viré en cauchemar. En fait, j’ai attrapé un film avec des zombies l’autre jour, où les zombies sont «domestiqués» (vraiment dissonnant comme film: esthétique années-50-parfaites + ça se passe en plein jour + zombies = heu, wiwi, certain…) et c’était pas épeurant. Merci à Google et Wikipedia de m’avoir permis de trouver que le film s’intitule Fido.

Bref, mon rêve était directement inspiré de ce film. J’ai fait un rêve «documentaire» sur les zombies, où on voyait le grand-papa zombie (méchante idée de remix fucké de Passe-Partout: Grand-Papa Zombie avec sa moustache!) montrer à son petit-fils zombie comment faire des zaffaires de zombies, comme se promener sur la rue, pis d’autres activités plattes de même, dont aucune n’impliquait un goût marqué pour la chair et le cerveau des humains.

Tout ça pour dire qu’au lieu de me réveiller en sueur en grosse panique comme on se réveille d’un cauchemar; je me suis réveillée en trouvant ça platte de pas avoir vu la fin du documentaire!

Le compliment du jour (de hier)

Hier, une Audrey-mais-pas-la-Audrey-de-Mots-de-tête m’a dit: « Wow! Tu es vraiment une mine de useless knowledge toi! »

Hahaha, c’est vraiment un beau compliment! Il est allé directement dans mon palmares des meilleurs compliments qu’on m’ait faits:

  • Venant d’une amie qui était sous l’influence d’une herbe comique: «Wow! Toi, quand t’es à jeun, t’es capable d’embarquer dans nos niaiseries de monde gelé comme si t’étais aussi gelée que nous autres!»
  • Venant d’un gars qui ne connaissait pas François Pérusse, et qui y a été initié la veille: « Ayoye! J’ai entendu ça, j’me suis dit c’est tellement trop [mon vrai prénom]!»

Observation de café

Audrey de Mots de tête a ses constats, moi, j’ai des observations.

Et là j’observe que

  1. Je suis toujours aussi pourrie pour faire du café! J’ai pas du tout le sens des proportions eau:café pour faire autre chose que de l’eau de vaisselle dans mon beau Bodum Ikea.
  2. Ça se nettoie mal en mautadit un moulin à café électrique! Pis ça fait vraiment de la poussière de café, mélangé avec des morceaux trop gros. Mais ça sent tellement bon du café frais moulu que ça me dérange juste un peu de nettoyer le bordel!

Petit truc entendu dans un des innombrables shows de cuisine sur nos ondes (des ondes câblées, j’pense que, physiquement, ça se peut pas, mais bon…) que, pour empêcher que les huiles essentielles ne rancissent dans votre moulin à café, il faut moudre du riz, matière absorbante s’il en est une. Testé pour vous, résultat: dla poudre de riz (comme dans Cookie de Jean Leloup?) dans un moulin à café, c’est salissant aussi!

2010 en un mot

J’ai pris l’idée ici, et Joel l’avait prise ici, alors voici mon année 2010 en un seul mot: POGNÉE.

Oui, pognée! Pognée par mon désordre, par mes [insérez un chapelet de sacres] de dettes, je me sens engluée et j’ai l’impression de pas avancer; bref, j’me sens POGNÉE!

Dans le même ordre d’idée, il faut essayer de décrire son année 2011, s’imaginer en janvier 2012 et trouver le mot qu’on aimerait voir représenter 2011. Je choisis DÉCLIC, pour la photo (bon, clic, déclic, on va pas en faire tout un plat!) pour l’idée lumineuse qui va me passer par la tête pour me dépogner; pour le changement que j’ai l’intention d’amener dans ma vie *tousse* vaincre le désordre *tousse*.

Rickrollin’ 2.0

S’il y en a encore qui sont peu familiers avec le Rickrolling, (Wiki français ici, anglais ici), il s’agit d’une pratique teeeeeellement 2008 qui consiste à faire croire qu’un lien mène vers une page intéressante alors qu’il mène en fait vers la page YouTube du vidéo Never Gonna Give You Up de Rick Astley.

Cette nuit, j’ai été victime de la version 2.0 du Rickrolling: à 23h45, la chanson part… juste assez fort pour me réveiller. Comme j’étais endormie depuis peu, je me réveille toute mélangée avec plein de questions en tête: Hein? Déjà l’heure de se lever? Me semble que je viens de me coucher… Voyons, comment ça que mon alarme backup sonne pas? Qui est le Président des États-Unis? Hein, on dirait que la musique vient pas de mon cadran… Ça vient de où? COUDONC, YÉ QUELLE HEURE? WTF?

Je lève mon masque de dodo (oui, je dois dormir dans l’obscurité totale, alors je mets un masque!) pour regarder l’heure sur mon cell (je suis tellement myope que je ne peux pas lire les chiffres géants du cadran sur ma table de chevet)… hein? 23h45?

J’me suis fais Rickroller direct dans mon lit! Merci système de son de char au volume au max!